Le Dragon

Un conte c’est raconter avec le cœur ce qu’a pensé l’esprit

LA PIÈCE
«Le seul moyen d’être à l’abri des dragons, c’est d’avoir un dragon chez soi»
Voilà ce que pensaient les habitants de cette ville imaginaire sous le règne 4 fois séculaire du Dragon.
Mais Lancelot, héros professionnel, pourfendeur de monstre, est arrivé…
Il rencontre un chat bavard, un âne qui rit trop fort et la belle Elsa … Parviendra-t-il à la sauverdes griffes du monstre?
A faire entendre aux citoyens qu’il est possible de construire un monde où l’homme n’est plus un loup pour l’homme, un monde où chacun puisse, comme dans un miroir, se reconnaître sans rougir, s’aimer et espérer.
Un conte brillant, cocasse, poétique, une féerie satyrique… qui parle magnifiquement de la peur etqui incite avec humour à une réflexion sur l’actualité contemporaine.

L’AUTEUR
Evguéni Schwarz est né à Kazan le 9octobre 1896.
Etudiant en droit au moment de la révolution d’Octobre, il change de voie et se consacre au théâtre.
Il écrit d’abord des contes pour enfants avant de mettre au service du public adulte sa formation de journaliste, de comédien et d’auteur.
Il réinvente le conte en un savant mélange de quotidien, de fantastique, de gravité et d’humour.
Le Dragon est créé à Moscou en 1944. La pièce est immédiatement interdite.
Ecrite comme une dénonciation du régime hitlérien, elle est perçue comme une attaque contre le régime stalinien.
La première mondiale aura lieu en 1961 en Pologne.
Pendant dix années, il cesse son activité de dramaturge et revient en 1954 pour écrire une scène pour enfants et deux pièces pour adultes parmi lesquelles Un miracle ordinaire qui sera porté à l’écran en 1978.
Il décède le 15 janvier 1958 à Saint-Pétersbourg